Vernissage d'Altone Mishino "Zen Zen Zen..."

Thursday, April 12, 2007 19:00-21:00 CEST




Description:
du 12 avril au 19 mai 2007
Ouvert mercredi de 18h à 21h et samedi de 14h à 20h

peintures

ZEN ZEN ZEN... l'exposition du plasticien Altone Mishino ne prétend pas présenter une peinture zen, mais bien plutôt de reconnaître les points de rapprochements, les confluences et accointances, que la pratique sur le long terme d'une recherche picturale, métissée d'orient et d'occident, avec les fondements du Zen. « Au-delà du silence, le cœur bat... »
Confrontation de quelques phrases de grands maîtres Zen et de son expérience d'artiste...

« Notre vie est éphémère, pareille au reflet de la lune dans la goutte d'eau, tombant du bec d'un héron ». Dogen Kigen
Dans ma peinture, j'ai toujours eu le soucis de tenter de transcrire ce qui est du domaine du plus ténu, de l'éphémère, pour cela une économie dans la couleur, dans le matériau, ou dans la forme s'impose tout naturellement.

« Si vous gardez les poings fermés, vous n'obtiendrez que quelques grains de sable, mais si vous ouvrez les mains, vous obtiendrez tout le sable du désert ». Dogen Kigen
Dans ma création, plus le « laisser agir » est assumé, plus les formes prennent vie en vérité et justesse, au-delà de tous les vouloirs mentaux et intellectuels.

« Les gens ordinaires tournent leur regard vers l'extérieur ; les moines le tournent vers l'intérieur. Mais la vraie pratique est de se laisser tomber dans le vide. Cependant les gens ont peur du vide, car ils ne savent pas que le vide n'est pas vide ». Obaku Kuin
L'expérience de l'artiste est toujours d'aller vers ce qui semble pour beaucoup un risque, se jeter vers l'inconnu. J'ai toujours ressenti dans ma création le vide comme un plein non-révélé. Dans mes peintures, l'espace se joue du vide et de la trace peinte ; pour parfois parvenir à une certaine immanence du vide.

« Lorsque l'esprit ne demeure sur rien, le véritable esprit apparaît ». Sutra du Diamant.
Avant de m'attaquer à une toile, il y a nécessité de me plonger dans un état ou préside une certaine vacuité, une absence, être dans la légèreté d'un espace mental vierge.

« Dans un grain de blé, j'ai enfermé tout l'univers, dans ma marmite, j'ai mis à cuire des montagnes et des rivières ». Taisen Deshimaru.
Tenter à travers un geste, un aplat de couleur, une sombre transparence de saisir un tout.

« La fleur s'ouvre aisément une fois tournée vers le soleil. A l'abri du soleil, la neige a du mal à fondre. Si l'on souffle sur le feu dans le sens du vent, ses propres forces sont inutiles ». Taisen Deshimaru.
La création enseigne qu'en toutes choses, toutes formes, il y a un sens, une harmonie interne. Il est absurde d'aller contre le matériau, « l'artiste suit la matière... » comme m'avait dit un jour le chorégraphe Maurice Béjard.

« Il y a un homme véritable dans ce tas de viande rouge. Il n'arrête pas d'entrer et de sortir par les portes des six sens de chacun d'entre nous. Celui qui n'a pas réalisé cela, qu'il y prête garde ! » Rinzai Gigen.
L'artiste se doit d'être toujours plus sensible aux manifestations les plus infimes les plus discrètes et les plus puissantes que nos sens détectent, affiner ces sens, se rendre compte que notre corps est une base de départ et non sa finalité. Être de ceux qui peuvent se mouvoir dans un son, dans la vue d'un ciel, dans le sourire de l'autre, dans l'odeur de l'herbe après la pluie.

« Dans le travail d'Altone Mishino, le temps est à l'œuvre, les couleurs se recouvrent et se côtoient sur la toile, les nuances se mêlent ou se heurtent, le lisse rencontre le granuleux, les transparences laissent apparaître les couches successives, les formes se complexifient... Les contraintes s'élaborent en temps réel, au fur et à mesure du développement de la peinture, et en déterminent la suite. Le moyen de la peinture, du moins tel que Mishino l'envisage, c'est le geste, le trait, la liquidité, la masse. La logique du travail est celle de la justesse, qui n'est ni harmonie ni dissonance, ni beauté ni déception, mais une fuite obstinée du fixe et de l'univocité. »
critique de Gabrielle Lin, Shanghai 2005.

Altone Mishino, après des études de calligraphie chinoise dans le cadre des échanges Pékin-Paris des années 80, suit l'enseignement du peintre Olivier Debré aux Beaux Arts de Paris. Il expose sa peinture abstraite depuis une vingtaine d'années autant à Paris qu'à New York, Moscou ou Pékin.

http://www.mishino.com
Location:
Galerie-Librairie Impressions (Click here to get informations about Galerie-Librairie Impressions)
17, rue Meslay
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 26
Mail : impressions98@wanadoo.fr

Open the map in a new tab
Date: Thursday, April 12, 2007
Time: 19:00-21:00 CEST
Duration: 2 hours
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1469

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés