Vernissage de Sheila Hicks "Lignes de vie"

Tuesday, February 6, 2018 19:00-21:00 CET




Description:
Galerie 3

7 février 2018 - 30 avril 2018
de 11h à 21h

Commissaire : Mnam/Cci, Michel Gauthier

Depuis la fin des années 1950, Sheila Hicks produit une œuvre inclassable : nouer, envelopper, plier, tordre, empiler, la laine, le lin ou le coton, voilà quelques-uns des gestes et les matières avec lesquels elle remet en cause les catégories artistiques et leurs hiérarchies convenues. Élève de Josef Albers à Yale, Sheila Hicks est l'héritière tout à la fois d'un esprit moderniste pour lequel les distinctions entre Bel Art, design et décoration ne sont plus essentielles et de pratiques textiles inspirées de l'Amérique précolombienne.

Si Sheila Hicks a choisi le textile, c'est que, du vêtement au support de la noble peinture, en passant par le mobilier et la décoration, il est l'un des matériaux que la vie, au gré d'expériences fort diverses, met constamment sur notre chemin. Il permet aussi aux œuvres de rester vivantes, de prendre des formes différentes à chaque présentation. Ductile, tactile, le travail de Sheila Hicks occupe une place singulière dans l'art de notre temps. Il marie formes typiques du modernisme et traditions non occidentales, jeu des couleurs et désir de garder les œuvres ouvertes, susceptibles de nouvelles actualisations à chaque présentation. L'exposition « Lignes de vie » rassemble au Centre Pompidou des pièces qui parcourent l'ensemble de la carrière de l'artiste : une grande installation vibrante et vivante, pleine de couleurs et de formes, ouverte sur la ville grâce aux baies vitrées de la galerie d'exposition donnant, de plain-pied, sur la rue.

Vernissage de Sheila Hicks "Lignes de vie"
Sheila Hicks, « Lianes de Beauvais », 2011-2012

L'exposition « Lignes de vie » au Centre Pompidou met à l'honneur l'œuvre de l'artiste américaine Sheila Hicks à travers plus d'une centaine d'œuvres textiles qui célèbrent la perception de la couleur, de la matière et de l'espace.

« Lignes de vie » : l'art de Sheila Hicks témoigne d'une jubilation de la création
Plus d'une centaine d'œuvres conçues entre 1957 et aujourd'hui occupent l'espace ouvert sur la ville de la Galerie 3 du Centre Pompidou : des sculptures textiles parfois monumentales, de petits tissages et compositions réalisés en coton, laine, lin et soie disposées selon un parcours non chronologique qui mise sur la fluidité.

L'axe central de l'exposition est le dialogue chromatique et formel que les œuvres de Sheila Hicks entretiennent avec l'espace. L'enjeu est d'apporter une nouvelle pierre au processus de réexamen de l'œuvre de l'artiste qui a été entrepris depuis plusieurs années. Le titre choisi pour l'exposition, « Lignes de vie », souligne combien la démarche artistique de Sheila Hicks, exalte notre perception de la matière, de la couleur, et de l'espace, témoigne d'une jubilation de la création et de la vie.

L'œuvre textile de Sheila Hicks, des tissages précolombiens aux « soft sculptures »
Les réalisations de Sheila Hicks prennent leur source dans la seconde moitié des années 1950, lorsque Sheila Hicks, qui se destinait à la peinture, découvre les textiles précolombiens et décide de parcourir l'Amérique du Sud et le Mexique pour s'initier aux techniques des tisserands indigènes. Le petit tissage intitulé Muñeca, réalisé en 1957, témoigne de cette période. A cette découverte s'ajoute l'héritage du Bauhaus qui la guide vers une pratique bouleversant la hiérarchie traditionnelle entre Beaux-Arts, design et décoration.

Les œuvres réalisées par Sheila Hicks dans la seconde moitié des années 1960 remettent en question le modèle jusqu'alors dominant de l'œuvre textile, la tapisserie, pour aborder des formes complètement nouvelles : des « soft sculptures » comme The Evolving Tapestry : He/She et Banisteriopsis - Dark Ink. Ces empilements de fils textiles liés par paquets qui se situent au croisement de la tapisserie et de la sculpture et prennent une forme différente à chaque nouvelle exposition rapprochent Sheila Hicks de l'Antiforme et du post-minimalisme.

Une série de grandes sculptures souples comme Trapèze de Cristobal débutée au cours de la décennie suivante, déploie la couleur dans l'espace par le biais d'épaisses lianes colorées tombant du plafond. A travers ces œuvres se dessine l'importance historique de la démarche de Sheila Hicks qui a réussi à conjuguer l'optique et le toucher par le jeu des couleurs et la tactilité des matières.

Vernissage de Sheila Hicks "Lignes de vie"
Sheila Hicks, Atterrissage, 2014. Sculpture, pigments, fibres acryliques. Vue de l'exposition « Unknown Data », galerie frank elbaz, Paris, 2014

Vernissage de Sheila Hicks "Lignes de vie"
Sheila Hicks, Palitos con Bolas, 2008-2015. Sculpture, laine, coton, bois, soie et fibres synthétiques. Centre Pompidou, Paris

Vernissage de Sheila Hicks "Lignes de vie"
Sheila Hicks, Banisteriopsis - Dark Ink, 1968-1974. Sculpture, lin, laine, raffia synthétique. Philadelphia Museum of Art

Vernissage de Sheila Hicks "Lignes de vie"
Sheila Hicks, La Clef, 1988. Bandes de caoutchouc, clef en métal
Location:
Centre Pompidou (Click here to get informations about Centre Pompidou)
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Twitter account : centrepompidou
Instagram account : centrepompidou
Internet Site : www.centrepompidou.fr

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, February 6, 2018
Time: 19:00-21:00 CET
Duration: 2 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Sheila Hicks
Number of times displayed: 188

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés