Finissage de Stephen Shames et Tish Murtha "CONVERSATION 2"

Saturday, May 19, 2018 18:30-21:00 CEST




Description:
OUVERTURE DE LA PHOTO DOC. GALERIE

Venez voir ou revoir, autour d'un verre, le travail de TISH MURTHA & STEPHEN SHAMES, un dialogue photographique.
Curator : Isa Bonnet

Vernissage le mercredi 9 mai de 18h30 à 22h00
en présence de Stephen Shames.
Signatures et surprises!

L'exposition se continuera du mardi au samedi de 14h30 à 19h30.
Décrochage le samedi 19 mai à 18h30, autour d'un autre verre!

Faire dialoguer le travail de l'anglaise Tish Murtha avec celui de l'américain Stephen Shames relève de l'évidence tant il est facile de leur trouver des points communs : même génération, même culture anglo-saxonne, même approche.

Tish appartient à la nouvelle génération de photographes britanniques qui émerge dans les années 1970 et qui renouvelle le genre et la tradition documentaire. C'est une photographie engagée qui revendique, cependant, sa subjectivité et son parti pris esthétique. Très vite, Tish travaille pour la Side Gallery du collectif Amber, implanté dans les quartiers ouvriers de Newcastle-Upon-Tyne depuis 1969. Les photographies présentées ici proviennent, pour la plupart, d'une série Youth Unemployment commandée au début des années 1980 par la Side Gallery.

Le Royaume-Uni vit ses premières décompositions sociales et politiques engendrées par l'arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher. Ses conceptions néo-libérales sapent les fondements du Welfare State et sa notion de partage collectif. Avec le déclin des industries manufacturières au pro t du secteur tertiaire, la classe ouvrière perd son statut. Pire, elle est reléguée dans l'underclass, concept que l'on retrouve des deux côtés de l'Atlantique, chez les deux âmes sœurs que sont Thatcher et Reagan, qui puise ses sources dans celui de la culture de la pauvreté : c'est la nature même des pauvres que d'être pauvre. Être pauvre n'est plus lié au manque de ressources mais résulte d'une prédisposition à la paresse et à l'inadaptation. On ne peut donc rien faire pour eux.

L'idéologie libérale bat son plein dans ces deux pays, celui de Tish et celui de Stephen. Et les deux photographes sont bien décidés à montrer l'envers du décor, celui des laissés-pour-compte, de leurs quartiers miséreux et de leur quotidien désespérant. Sans que jamais le pathos ou le pittoresque ne s'invite. Sûrement parce que Tish et Stephen ne sont pas des touristes dans de furtives excursions. Pour Tish, ce sont ses proches, sa famille même, et ses amis qu'elle photographie sur les lieux de son enfance. Pour Stephen, chacun des projets présenté ici, que ce soit le Bronx ou la pauvreté des enfants, est le résultat d'un travail de longue haleine, 20 ans pour l'un et plus de 10 ans pour l'autre. C'est là un autre de leurs points communs : une démarche proche de l'anthropologie, en totale immersion avec les sujets photographiés.

Ces images rassemblées, qui s'imbriquent et se croisent, nous offrent le meilleur de la tradition documentaire anglo-saxonne, comme un puissant hommage rendu aux lointains précurseurs, ceux de Mass-Observation et de la Photo League.

Isa Bonnet

Vernissage de Stephen Shames et Tish Murtha
© Tish Murtha

Vernissage de Stephen Shames et Tish Murtha
© Stephen Shames
Location: Photo Doc. Galerie (Click here to get informations about Photo Doc. Galerie)
chez Atelier Jean-Pascal Laux
9, rue Charlot
Hôtel de Retz
ESC B à gauche / 1er étage droite
75003 Paris
France
Mail : photodoc365@gmail.com
Internet Site : www.photodocparis.com
Date: Saturday, May 19, 2018
Time: 18:30-21:00 CEST
Duration: 2 hours 30 minutes
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Stephen Shames, Tish Murtha
Number of times displayed: 184

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés