Vernissage de Barbara Portailler "Ce qu'il reste de dimanches"

Wednesday, September 12, 2018 17:00-22:00 CEST




Description:
Exposition du 10 au 16 septembre 2018
Horaires d'ouverture : du lundi 10 au dimanche 16 septembre de 14h à 19h et sur rendez-vous
Vernissage : mercredi 12 septembre de 17h à 22h

"L'OpenBach, espace éphémère de création et de production pluridisciplinaire situé dans le 13e arrondissement de Paris, accueillera la prochaine exposition personnelle de Barbara TAB Portailler : "Ce qu'il reste de dimanches", du 10 au 16 septembre 2018.

Barbara Portailler est artiste plasticienne chercheure. En résidence permanente au 6b, lieu de création et diffusion à Saint-Denis, elle enseigne la photographie argentique et l'écriture à l'Ecole d'art de la Sorbonne.

L'exposition "Ce qu'il reste de dimanches" est la suite d'un cycle de résidences croisées entre Barbara Portailler et des artistes du 6b à l'OpenBach, et des artistes de l'OpenBach au 6b. Une première exposition des résultats de ces résidences a eu lieu au mois de juin au 6b : "Cycles croisés", sous le commissariat de Marie Constance Mendes.

Le travail de Barbara Portailler convoque différents médiums dont le point de départ est la photographie, qui l'a ainsi menée jusqu'à l'installation participative, la récupération d'objets, la performance et la vidéo.
Ses recherches et œuvres portent sur toute forme de trace, ce qui l'amène à étudier nos relations au réel : le temps, la mémoire, l'être ici ou la circulation des transmissions.
"Ce qu'il reste de dimanches" est une série de photographies débutée en 2010 et en perpétuelle évolution, qui, exposée pour la première fois, permettra de montrer la genèse du travail de l'artiste.

"Ce qu'il reste de dimanches" est une série au fil de l'eau, qui retient et étire le temps. Elle évoque ces moments de bonheur surgissant uniquement le dimanche, et que l'on aimerait voir rejaillir toute la semaine, comme ce fût le cas de l'artiste anciennement tenue à des horaires de bureau. La photographie va ainsi capter ces moments, pour tenter de les reproduire dans le temps. A travers ces photos sans visages, où le cadrage joue un rôle primordial, chacun peut s'identifier à des situations vécues.
Cette série exprime également une pensée écologique. Elle pose la question de ce dont on a vraiment besoin, de la consommation et des déchets que cela engendre, et de savoir finalement ce qui fait que l'on veut retenir ces moments.

A la manière de la photographe japonaise Rinko Kawauchi, Barbara Portailler sublime le quotidien et fait ressortir la poésie de détails ou objets ordinaires.
Le mouvement d'un cours d'eau, une lumière douce, ou les restes d'un dimanche en famille sont autant d'occasions pour Barbara Portailler de jouer sur les tonalités de couleurs, couleurs douces et laiteuses, afin de révéler la beauté et la sérénité de ces moments de la vie de tous les jours.

Chaque empreinte recadrée est une façon de polir le quotidien, à la façon du senren, ce raffinement japonais obtenue au terme d'un long "polissage" des choses. La dualité de cette série photographique représente de manière cyclique le passage du temps, et l'empreinte laissée par ces précieux moments. »
- Valentine Fried

http://www.tabimagines.com
https://www.instagram.com/barbara_tab_portailler

Vernissage de Barbara Portailler "Ce qu'il reste de dimanches"
Location:
L'OpenBach (Click here to get informations about L'OpenBach)
6-8, rue Jean-Sébastien Bach
75013 Paris
M° Nationale, Olympiades
France
Mail : contact.labolic@gmail.com
Instagram account : openbach_
Internet Site : labolic.tumblr.com

Open the map in a new tab
Date: Wednesday, September 12, 2018
Time: 17:00-22:00 CEST
Duration: 5 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Barbara Portailler
Number of times displayed: 107

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés