Rue Visconti

Address: Rue Visconti
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Odéon
France

>> find locations near Rue Visconti
Comments: La rue Visconti est une rue située dans le quartier Saint-Germain-des-Prés du 6e arrondissement de Paris.

Situation et accès

Elle relie la rue Bonaparte à la rue de Seine, avec la rue des Beaux-Arts au nord et la rue Jacob au sud. C'est la plus longue des rues étroites de Paris. La modification de cette rue a été envisagée par plusieurs projets urbains.

Origine du nom

Cette voie porte depuis 1864 le nom de l'architecte français d'origine italienne Louis Tullius Joachim Visconti (1791-1853).

Historique

Elle a été ouverte en 1540 sous le nom de « rue Marais-Saint-Germain » à travers le petit Pré-aux-Clercs et fut pendant le xvie siècle le refuge des protestants, dont Bernard Palissy. Ils y étaient si nombreux qu'elle fut surnommée « la petite Genève », expression reprise par Agrippa d'Aubigné. Le refuge était assez sûr pour que les habitants de la rue soient épargnés lors du massacre de la Saint-Barthélemy. Elle a été renommée le 24 août 1864 en l'honneur de Louis Visconti, architecte de l'empereur Napoléon III et auteur du tombeau de Napoléon Ier.

Elle est citée sous le nom de « rue des Marestz » dans un manuscrit de 1636.

Les maisons sont en majorité du xviie siècle ; beaucoup d'entre elles ont conservé de beaux portails sculptés et de belles cours. Un des immeubles les plus remarquables aujourd'hui est l'hôtel de Ranes construit en 1660, au no 21.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

No 5 : logement d'Alice Saunier-Seïté, membre de l'Institut de France, ancienne ministre, géographe, ancienne adjointe au maire du 6e arrondissement.
Entre les nos 8 et 12 : le jardin Alice-Saunier-Seïté, avec 80 m2, est le plus petit espace vert parisien.
No 13 : en 1830, ce numéro appartenant alors à l'ancienne « rue des Marais » [..] « du faubourg Saint-Germain » était attribué à la maison qu'occupait le lithographe et imprimeur Charles Motte, beau-père d'Achille Devéria.
No 14 : logement de l'artiste peintre Louis Joseph César Ducornet (1806-1856) de 1845 à 1856. Né sans bras, il se servait de ses pieds pour peindre. Également né sans fémurs, il n'avait que quatre orteils par pied et était atteint de phocomélie.
No 16 : Adrienne Lecouvreur y tenait salon. Elle recevait entre autres Maurice de Saxe, Voltaire, Fontanelle. Elle y mourut le 20 mars 1730.
No 17 : Honoré de Balzac y avait installé une imprimerie le 4 juin 1826 et avait aménagé une garçonnière à l'étage au-dessus.
No 19 : un atelier d'artiste abrita plusieurs hommes illustres. D'abord le peintre Eugène Delacroix qui y logea de 1836 à 1844. Il y peint le portrait de Frédéric Chopin en 1838. L'affichiste Cassandre y avait son atelier, qu'il céda en 1937 au peintre et graveur Constant Le Breton.
Des nos 16 à 26 : un hôtel particulier appartint à Nicolas Vauquelin, puis à Nicolas Fontaine. L'un des sept hôtels qui ont été construits sur son emplacement (le no 24 ou 26) accueillit Racine qui y vécut de 1690 à sa mort en 1699.
No 21 : l'Union pour la Vérité et le conseil d'administration des Décades de Pontigny tenaient leurs réunions présidées par Paul Desjardins. André Gide y fut convié le 23 janvier 1935 pour s'expliquer sur sa position vis-à-vis de l'URSS. Les discussions furent publiées par la NRF sous le titre « André Gide et notre temps ». Constant Le Breton y vécut de 1926 à 1985.
En 1962, Christo y dressa son Rideau de fer composé de barils de pétrole qui barraient toute la rue en référence au mur de Berlin, à l'occasion d'une exposition à la galerie Drouin.
Edgar Varèse aimait à s'y promener et à dialoguer avec les nombreux chats de la rue : « Je sais combien Varèse aimait Paris, les pierres anciennes, le quartier de Saint-Germain-des-Prés, la rue Visconti… Il se promenait en conteur, en poète, faisant surgir Villon, le chevalier des Grieux, Landru, ou prenant dans ses bras le minuscule chaton d'une concierge. »
Patrick Süskind y situe, « rue des Marais » (sic), le meurtre fondateur perpétré par Jean-Baptiste Grenouille, son anti-héros du Parfum, au xviiie siècle, sur une innocente jeune fille qui triait chez elle (dans un intérieur) des mirabelles dans des récipients, mais dont le malheur est de fasciner le jeune criminel par son parfum corporel propre, à son nez inédit et « merveilleux ».

Aujourd'hui, la rue se distingue par son grand nombre de galeries d'art et en particulier d'art primitif.

Open the map in a new tab

Events in Rue Visconti

Event name Event date

2019
Paris Rue Visconti Thursday, June 20, 2019 - 15:00-21:00 CEST
Vernissage de l'exposition "Yaouré - Visages du Sacré" Wednesday, June 19, 2019 - 18:00-21:00 CEST
Vernissage de Marcel Lempereur-Haut et Maximilien Pellet Thursday, March 21, 2019 - 18:00-21:00 CET

2018
Lancement du livre "Borobudur under the full moon" Thursday, September 13, 2018 - 18:00-21:00 CEST
Vernissage de l'exposition "Senoufo, une culture, un art" Tuesday, June 12, 2018 - 18:00-21:00 CEST
Buffet participatif pour La Fête des Voisins Friday, June 1, 2018 - 19:00-22:00 CEST

2016
8ème édition de Paris Rue Visconti Thursday, March 24, 2016 - 18:00-21:00 CET

2014
Immeubles en fête Friday, May 23, 2014 - 19:00-22:00 CEST

2006
Vernissage de paysages et paravents de JANXIN YE Thursday, October 12, 2006 - 18:00-21:00 CEST
Vernissage collectif d'encre de Chine Tuesday, September 19, 2006 - 18:00-21:00 CEST



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics